Publié le

Une page qui se tourne…

lephotographe02bd.jpg

Voilà. Cette fois c’est bel et bien terminé.
J’ai fermé définitivement les portes de la galerie hier soir à 20:00.
Curieux sentiment partagé de soulagement et de déception.

J’ai eu beaucoup de plaisir à vous retrouver pendant ces deux dernières semaines. Beaucoup d’émotion aussi car j’ai eu la visite de certains de mes premiers clients.
11 années passées ensemble, à nous voir de façon régulière dans cette petite galerie de 25 m2, petite mais unique en son genre. La seule véritable galerie de photographe de toute l’Aquitaine. J’éprouvais tant de plaisir à discuter avec vous, « nés ici » ou comme moi « estrangeys ». Nous parlions du Bassin et d’autres sujets. Beaucoup parmi vous sont rapidement devenus mes amis. Mes plus belles rencontres se sont faîtes dans ce lieux qui était devenu emblématique.

photo2.jpg photo7bd.jpg photo3bd.jpg

Je pense à tous mes clients fidèles, qui ne suivent pas forcément le blog ou la page facebook et qui ne sont pas encore au courant de la fermeture. Ils risquent d’avoir un choc quand ils viendront cet été me rendre visite pour découvrir, comme chaque année, mes nouvelles photos du Bassin…

Beaucoup parmi vous m’ont demandé si j’envisageais d’ouvrir une autre galerie… je leur ai répondu que c’était peu probable mais que je cherchai toujours une personne dynamique qui souhaiterai ouvrir sa propre galerie et qui vendrai mes photographies. Andernos ou Bordeaux seraient des lieux désormais plus appropriés.

Moi, je vais me consacrer à 100 % à un nouveau projet, plus ambitieux, dans un pays ou le succès est félicité et encouragé au lieu d’être brisé par des politicards mégalos, orgueilleux et corrompus, qui ne respectent pas la liberté d’opinion et se permettent d’abuser de leur pouvoir en toute impunité.

Dans les semaines qui viennent vous aurez peut-être l’occasion de me croiser sur l’eau car je vais passer beaucoup à réaliser les photographies de mon troisième livre sur le Bassin. Sa sortie est prévue pour Noël prochain. Puis, je m’envolerai pour Cape Cod début août et je ne reviendrai que mi-septembre. Si tout va bien je devrait être expatrié là-bas définitivement avant 2012.

Je remercie encore toutes celles et tous ceux qui m’ont soutenu et encouragé et m’ont envoyé leur témoignage de sympathie.
Je ne vous oublierai pas.

Keep in touch !

fermeturebd.jpg

en attendant que les acquéreurs du local n’en prenne possession j’ai décidé d’afficher mon soutien aux journalistes otages en Afghanistan. Je l’avais déjà disposé sur le trottoir depuis un an. Cette fois ci, on ne pourra pas me suspecter d’opportunisme puisque je n’ai plus rien à vendre.

7 réflexions au sujet de « Une page qui se tourne… »

  1. Pitch, je vous répond.
    Je ne sais pas qui vous êtes puisque vous utilisez un pseudo…
    Peut-être êtes vous « photographe » justement ?
    Dommage que vous n’ayez pas le courage d’assumer vos propos.

    Quand je dis « la seule galerie de photographe en Aquitaine » je précise bien « de photographe » et non « de photographie ». C’est à dire le concept consistant pour un photographe-auteur, à exposer et vendre ses propres photos, et uniquement ses photos et à afficher sur sa devanture « galerie ».
    Je regarde régulièrement si je vois d’autres commerces du même concept en Aquitaine mais je n’en n’ai jamais trouvé. Bien sur il y a d’autres photographes qui exposent leurs photos (parfois très similaires aux miennes…) comme par exemple Frédéric Ruault qui se trouve à 30 mètres de mon ancienne galerie, mais jusqu’à présent il n’a toujours pas inscrit « Galerie » sur sa devanture et il continue à faire du développement, donc pour moi ce n’est pas encore une véritable galerie au sens où je l’entend. Mais je suppose que cela va changer très vite…
    Si vous connaissez d’autres lieux du même concept en Aquitaine, dites le moi.
    Concernant vos réflexion relatives à mon égo, je n’ai rien à répondre. C’est votre avis mais il semble transpirer la jalousie.
    Je note seulement qu’il y a un paquet de « photographes » sur le Bassin qui se prétendent photographes professionnels mais qui se sont improvisés photographes sur le tard sans vraiment maîtriser le technique, sans investir dans du vrai matériel professionnel et sans être passé par la case « galère et remise en question » qui est essentielle dans une carrière de photographe professionnel.
    J’en vois aussi qui n’hésitent pas à « recopier » mon travail c’est à dire aller exactement aux mêmes endroits au centimètre près et à refaire les mêmes photos pour essayer ensuite de les refourguer dans les grandes surfaces sous formes de posters.
    Il y a aussi des photographes amateurs qui ont un niveau supérieur à beaucoup de professionnels et en général ils restent « amateurs » c’est à dire qu’ils n’essaient pas d’en vivre car ils sont conscients des difficultés de ce métier. J’ai beaucoup plus de respect pour un amateur de haut niveau qui ne se la joue pas « professionnel » que pour un soit disant professionnel incapable de réaliser une photo correctement exposée ou cadrée (je ne citerai pas de noms mais il y en a au moins 3 sur le Bassin à qui je pense. Ceux là ont cru que parce-que leurs amis étaient en admiration devant leurs photos, ils pourraient en faire un métier… je crois savoir qu’ils commencent à déchanter…)
    Concernant la carte de voeux du maire, très franchement je n’avais déjà pas besoin à l’époque de ce support pour me faire connaître mais surtout, surtout, je ne suis pas de ceux qui baissent leur froc devant des individus méprisants et irrespectueux du travail des artistes, comme ceux auxquels j’ai été confrontés dans cette histoire. Vous semblez oublier que si j’ai refusé au dernier moment la reproduction de ma photo pour la carte de voeux du maire c’est justement parceque celui-ci m’avait fait un sale coup trois jours avant en me retirant l’autorisation d’exposer ma photo sur la plage au prétexte qu’il n’aurait plus eu l’exclusivité d’une photo à laquelle il avait pourtant refusé de participer !
    Si vous êtes photographe et que votre seule fierté est de voir vos photos publiées gratuitement sur la carte de voeux d’un élu et en plus de leur lécher le cul, alors vous êtes au bon endroit sur le Bassin.

    Quant aux otages, je vous laisse la responsabilité de vos propos et de vos insultes vis à vis de ces deux journalistes et de leurs accompagnateurs qui ne faisaient que leur travail. Vous semblez avoir de mauvaises lectures sur internet. Les militaires font leur devoir et les journalistes leur métier.
    Cela comporte des risques mais nous sommes bien contents d’être informés de ce qui se passe dans le Monde.

  2. « La seule véritable galerie de photographe de toute l’Aquitaine. »

    C’est à cause de phrases comme celle-ci qu’il y a beaucoup de gens qui ne vous aime pas non plus, c’est très gentil pour les autres photographes du bassin.
    Vous faites sans doute parti de ceux qui se prennent pour le centre du monde, croyez-vous que le bassin n’existerait pas sans vous ?
    Je connais bon nombre de photographes du bassin qui ont réalisé des clichés aussi beau que les vôtres et qui savent rester humbles.
    Je connais l’histoire de vos ennuis avec la mairie d’Arcachon d’après le récit que vous en faites, et en arriver à çà………
    D’autres photographes auraient été peu fier de pouvoir voir leur cliché sur les cartes de vœux de la mairie.

    Et concernant votre soutien aux otages, n’avez-vous pas été ancien militaire vous aussi ? Il y en a qui ont risqué leur vie pour sauver ces deux ahuris qui n’ont écoutés aucune consigne et ont agis de leur plein gré en connaissant les risques.

  3. Tes superbes photos ne doivent pas être stoppées par les querelles politiques.
    Show must go on… ici, ailleurs, quelque part.
    Meilleurs voeux de réussite pour tes futures rencontres et ballades photographiques !

  4. Stéphane, keep cool !! Les Zamoureux du Bassin sont près de vous et vous encouragent pour votre nouvelle aventure. Merci pour vos photos magiques et uniques. Merci pour la ballade en altitude pour les 80 ans de mon aviateur de père…. Merci pour votre accueil ces dernières semaines, loin de la foule…. Maintenant votre énergie va se déployer pour vos futurs projets…. Merci pour tout. GO and SEE. Michèle

  5. « Stéphane, s’en va au bout de ses rêves »
    Bon nombre d’entre nous le souhaite mais peu le font…
    Tous mes encouragements, toutes mes félicitations
    c bô !

  6. Profite bien de tes dernières semaines sur le bassin que nous aimons. Tu le sais bien, je comprends ta démarche qui me semble logique et courageuse. On n’a qu’une vie, on en peut pas la passer en colère… À très bientôt, avant ton départ.

  7. Quelle que soit la trajectoire à suivre, Stéphane, tu devras penser à Arcachon comme un point de départ, oublier les aigreurs de ceux qui ne pourront jamais penser à autre chose qu’à leur nombril et aux affaires qu’ils peuvent faire sur le dos des hommes de bonne volonté. Ne perd jamais ta foi et ton énergie. N’ai pas même d’amertume: tu as fait de belles choses ici, le photographe de talent que tu es y est né. Je te souhaite une belle route, un avenir plein de lumière et, à coup sûr, nous entendrons parler de toi outre-atlantique!

Laisser un commentaire