Publié le

l’agence Synekwanon à Arcachon

Le directeur de l’agence Synekwanon était déjà client de ma Galerie d’Arcachon à l’époque.

Venant de s’installer dans des nouveaux locaux cours Tartas, il a souhaité donner à ses bureaux une « identité Bassin » forte tout en misant sur la qualité.

Le grand format s’imposait.

Il a donc choisi d’acquérir 3 photographies avec encadrement caisse américaine « made in Scotto ».

Tout d’abord il a fait l’acquisition d’un exemplaire de « Une Autre Planète » (dont il ne reste plus que 15 numéros disponibles sur les 30), puis de « Sabloneys #01 » (une photographie réalisée avec mon appareil panoramique moyen format argentique Widepan sur du film Fuji Velvia).

Enfin comme il avait craqué à la Galerie pour « Gaillouneys » sous verre acrylique.

Cette photographie panoramique représente le site des Gaillouneys situé après la Dune du Pilat. Je m’y étais rendu un soir d’octobre où les conditions de lumières étaient exceptionnelles. En effet, un orage se formait au large avec des nuages bas de type mammatus. J’ai attendu ce moment magique de l’heure bleue, quand le soleil vient de se coucher et que le bleu de la nuit apparaît et se mélange à une lumière encore assez forte. Un instant qui ne dure que 3 ou 4 minutes.

Mon client m’a demandé de la produire dans le plus grand format possible et d’y ajouter une caisse américaine !

Un véritable défis car en 2m25 de long l’opération est délicate.

Le tirage argentique a donc été réalisé en labo pro, puis monté en face image sous verre acrylique (le terme exact est « diasec ») avec l’atelier qui travaille pour moi depuis plus de 15 ans. Je me suis chargé de la fabrication de la caisse américaine et de l’intégration de la photo. Je pense que le résultat est à la hauteur des efforts pour y parvenir.

Ce type de format géant a plusieurs avantages :

– les visiteurs et clients de votre entreprise constatent que vous avez su mettre les moyens pour bien les accueillir (contrairement à vos concurrents qui se seront peut-être contentés de décorer leurs locaux avec des images sans âme achetées à Leroy Merlin ou Ikea…)

– ils sentent votre attachement au Bassin et cela crée inconsciemment un lien avec eux et un sentiment de sympathie

– la photographie peut-être un sujet de conversation qui là encore va créer du lien entre vous par le partage de vos émotions, de votre vision du territoire

– le très grand format donne une sensation de volume à la pièce

Enfin, du fait que mes photographies sont limitées à 30 exemplaires, si vous êtes une entreprise soumise à l’IS vous avez la possibilité de les défiscaliser en tant qu’oeuvres d’art, jusqu’à une valeur de 5 pour mille de votre CA annuel. Cette défiscalisation s’étale sur 5 années. La condition étant que la photographie doit être visible du public. Pour les professionnels non soumis à l’IS vous pourrez bien entendu l’intégrer dans votre comptabilité comme une charge (décoration, mobilier). Alors pourquoi hésiter ?