Posted on

Disparition annoncée de ma Galerie

Cet après midi, j’ai compris que je devais prendre une décision grave. Il en va de ma santé morale et physique.

Je n’en ai jamais parlé sur ce blog car j’ai toujours pensé que mon activité professionnelle devait rester positive à vos yeux et je vous ai donc épargné les problèmes que je rencontre depuis quelques temps avec mon voisinage mais aussi avec certaines personnes de la Municipalité d’Arcachon.
Ce soir j’ai besoin de partager cette triste nouvelle avec vous.

Ce soir, j’ai décidé de vous raconter en détail cette histoire qui se termine mal.

Pour comprendre pourquoi j’en suis arrivé à cette décision, il faut remonter 4 ans en arrière. Souvenez vous, j’avais à l’époque réalisé la « photo aérienne la plus longue du Monde » que j’avais exposé sur la plage d’Arcachon un dimanche de novembre.

Mon récit est long et détaillé mais il vous faut tout lire pour comprendre la suite de l’histoire et ce qui s’est joué aujourd’hui.

Ce projet je l’avais réalisé seul sans l’aide de qui que se soit et encore moins de la Ville d’Arcachon.
Mais pour l’exposer sur la plage il me fallait une autorisation d’occupation du domaine public et des barrières en fer pour y accrocher la photo de 52 m de long.
Je n’ai pas eu le temps de le demander que la directrice de communication de la Mairie de l’époque m’a contacté pour me le proposer. Bien.
Mais elle avait aussi eu l’idée d’utiliser cette photo pour illustrer la carte de voeux du Maire à l’occasion des 150 ans d’Arcachon. Bien aussi. J’étais plutôt content que cette photo pour le moins originale puisse servir sur un support marquant les 150 ans de la Ville. J’acceptais donc volontier.

Jusque là tout va bien et nous fixons la date de l’expo pour le premier dimanche de novembre.
Malheureusement, une semaine avant la date programmée pour l’expo, un de mes meilleurs amis d’enfance décède d’une crise d’asthme aïgue et je devais me rendre aux obsèques à Paris la veille de l’exposition. J’avertit immédiatement la directrice de communication de ce fait et lui demande de bien vouloir repousser l’expo au dimanche suivant. Elle ne fait aucune remarque à ce sujet.

La semaine suivante M6 Bordeaux décide de réaliser un reportage sur cet événement et une équipe vient donc sur le Bassin pour tourner des séquences. Le reportage est diffusée le jeudi soir annonçant l’expo pour le dimanche suivant.
Mais dans la journée, la directrice de communication de la Mairie m’appelle et me demande de bien vouloir annuler l’expo et la reporter à une date ultérieure car « il serait bien que la photo ne soit pas dévoilée avant la carte de voeux du Maire… »
Autrement dit il fallait tout annuler et exposer l’image sur la patinoire en… janvier !!!

Je lui fait remarquer que la Mairie ne m’a apporté aucune aide pour réaliser ce projet et que je ne l’ai pas faite pour le Maire mais pour les gens. Que je souhaite l’exposer sur la plage par une température encore relativement agréable. Elle insiste et je ne cède pas.
Mais quelques heures plus tard, elle me rappelle pour m’annoncer que l’autorisation m’est retirée purement et simplement, que c’est trop compliqué de mobiliser une équipe municipale pour me déposer les barrières en fer un dimanche, etc…
Je lui explique que tout a été annoncé dans la presse locale et qu’un reportage de M6 va être diffusé ce soir pour donner rendez-vous aux gens sur la plage dimanche prochain. Il n’est donc plus possible de faire marche-arrière. Elle semble ne pas me croire.

Finalement, le lendemain, s’étant assurée que j’avais bien dit la vérité concernant les annonces dans la presse, et se retrouvant donc coincée, elle me rappelle pour m’annoncer que j’avais l’autorisation.
Elle me lance  » c’est vraiment compliqué de travailler avec vous Stéphane… » (phrase que je n’ai pas oublié tellement cela était ahurissant !)
Pour les barrières je lui dit que je n’en voulais plus puisque « c’est compliqué » et que je déroulerais la photo sur le sable en toute simplicité. Mais là, j’apprend que les barrières avaient déjà été déposée sur la plage !!! confirmation du coup de bluff…

Le dimanche arrive, l’expo se fait avec succès. 2000 personnes font le déplacement, on en parle sur France3, M6, TV7, la presse locale mais aussi nationale.
Finalement il ne manquait plus qu’un représentant de la Mairie sur la plage. Car aucun n’avait fait le déplacement…

Le lundi, la directrice de com me rappelle pour les détails de la carte de voeux.
Je lui explique alors que compte tenu de ce qui s’était passé, je ne souhaitais plus que cette photo soit utilisée pour promouvoir la Mairie. Cette annonce elle ne l’a pas bien prise bien entendu, d’autant que « Monsieur » le Maire avait validé le projet.
Après quelques âpres discussions, je propose une porte de sortie : m’assurer de l’autorisation par écrit pour une prochaine expo l’an prochain avec une photo encore plus grande afin que je donne mon accord pour la carte de voeux.
Elle refuse estimant que c’est du chantage et nous en restons là.

Quelques jours plus tard, c’est un des plus proches collaborateurs du Maire qui m’appelle. Je n’écrit pas son nom mais tous ceux qui ont eu une sale histoire avec la Mairie d’Arcachon un jour ou un autre savent bien de qui je veux parler. C’est « l’homme de l’ombre de Yves Foulon », celui qui manigance, organise, complote, c’est lui qui ordonne, court-circuite. Et parfois quand on discute avec un employé municipal et que l’on prononce son nom, les yeux se baissent et plus un mot ne sort. Il fait peur car il a le pouvoir sur Arcachon. Le pouvoir « politique ». Le pire qui soit…
Bref, il m’appelle pour discuter de ce problème de carte de voeux. On en parle calmement et je lui propose la même chose qu’à la directrice de communication à savoir une autorisation pour l’année prochaine.
Lui :  » Mais bien sûr Monsieur Scotto, vous l’aurez ne vous inquiétez pas pour ça… »
Moi :  » je n’ai plus confiance avec ce qui s’est passé, alors je souhaites un écrit dès maintenant »
Lui :  » ah, là monsieur Scotto je crois qu’on ne va pas s’entendre  »
Moi :  » mais ce n’est pas grave alors… on ne s’entend pas et puis c’est tout  »
Lui :  » très bien Monsieur Scotto mais là vous venez de faire un affront au Maire et vous devrez en payer les conséquences dans l’avenir… »

Ne travaillant pas avec la Mairie d’Arcachon ni avec aucune Mairie je ne voyais pas très bien comment il pourrait mettre en application cette menace ridicule d’un niveau extrêmement petit pour une personne ayant autant de responsabilités.
Mais aujourd’hui j’ai la réponse…

Nous en arrivons donc au problème auquel j’essaye de faire face depuis plus d’un an. C’est à dire depuis qu’une nouvelle boutique de vêtements s’est installée à côté de ma galerie en mai 2009. Dès l’ouverture, ce couple de commerçants habitués à vendre sur les marchés, a choisit d’occuper un maximum d’espace sur le trottoir ne se souciant absolument pas de la gêne que je pouvais subir au niveau de la visibilité de ma galerie.
Depuis un an je dois donc cohabiter avec pas moins de 4 portants remplis de vêtements, d’une longueur de 1m55 au lieu des 80 cm normalement autorisés par l’arrêté municipal portant occupation du domaine public.
Evidemment ma première réaction a été de tenter de convaincre ma voisine de diminuer ses portants notamment celui qui se trouve à la frontière de nos deux boutiques et qui créé une situation ubuesque puisque des clientes stationnent devant mon entrée pour choisir les vêtements allant même jusqu’à utiliser ma vitrine comme miroir !
La réponse a été claire et sans appel : « la mairie nous a donné son accord donc on le fait ». Point !
On pourrait en rire, sauf que la sanction a été immédiate : baisse de mon chiffre d’affaire qui est venue s’ajouter à une baisse due à la crise qui n’a pas arrangé les choses.

En effet, la présence de tous ces présentoirs obligent les passant à s’éloigner des vitrine pour marcher sur le bord du trottoir. Il sont d’ailleurs tellement occupés à chercher où passer qu’ils ne tournent même plus la tête vers la galerie…
photo10.jpg photo3.jpgphoto2.jpg
sur cette photo prise cet après midi, des clientes de la boutique voisine essayent des chaussures devant ma galerie !

J’entreprends donc de prendre contact avec Madame Yvette Maupilé, adjointe au Maire chargée du Commerce et de l’occupation du domaine public.
Je lui envoie un mail avec des photos mais pas de réponses.
Je décide donc de débarquer dans son bureau à l’improviste et elle me reçoit.
Au bout d’une demi-heure de discussion elle me promet d’intervenir au plus vite.
Elle finit par venir voir sur place, entame une discussion avec la voisine qui se solde par un échec.
Nous sommes déjà en pleine saison d’été 2009 et le problème ne sera jamais résolu. Je n’ai d’autre choix que de subir.

A la rentrée, Sarah qui travaillait pour moi depuis deux ans décide de partir à l’étranger et je me retrouve donc sans employé.
Je me demande alors si il ne serait pas temps de vendre ce local et de tenter une nouvelle aventure ailleurs…
Mais c’est aussi la période pendant laquelle la Mairie d’Arcachon propose aux commerçants une aide « FISAC » pour les encourager à rénover leurs magasins.

Du coup, je change d’idée et décide de remettre le paquet. Donc refaire intégralement la galerie à neuf et recruter une nouvelle collaboratrice.
Mais cela ne pouvait se faire qu’à la condition de retrouver une certaine sérénité avec mes voisins.
Je sollicite alors à nouveau Madame Maupilé qui m’assure que le problème sera réglé avant Noël.
Je décide de faire confiance et j’enclenche le projet de rénovation. Je contracte un nouveau crédit et j’investit plus de 20 000 euros dans ce nouveau concept de déco.
Je recrute une nouvelle collaboratrice en CDI et je suis alors très optimiste. J’ai plein d’idées, plein de projets.

Les mois passent, les travaux démarrent, mon employée est dans l’entreprise depuis mars 2010, mais le problème de voisinage demeure. A cela s’ajoute un nouveau problème avec l’autre voisin de droite (problème résolu depuis) et un litige juridique avec les propriétaires des trois magasins (qui vivent au dessus !). Donc vous l’avez compris, beaucoup d’énergie négative autour de moi…
Mais je veux encore y croire alors je décide de tout tenter pour régler cette difficulté majeure puisqu’elle correspond à une baisse de CA allant de 20 à 30 % tous les mois ! ce qui en période de crise est très difficile avec un salarié à plein temps !

Je multiplie les courriers à la mairie, j’envoie une mise en demeure au Maire de faire respecter l’arrêté Municipal (resté sans réponse) et je prend rendez-vous avec le médiateur de la République à la sous -prefecture.
C’est là que j’ai eu les réponse à mes questions.
C’est là que j’ai su enfin que la menace qui avait été proférée par « l’homme de l’ombre » il y a 4 ans, venait d’être mise à exécution.
Le Médiateur appelle au secrétariat de Madame Maupilé et tente d’obtenir des explications sur cette situation ahurissante.
Il obtient des réponses que j’entend car le niveau sonore du téléphone est très élevé.
J’entend un nom, celui de l’homme de l’ombre, j’entend qu’il est au courant de tous mes courriers, de toutes mes démarches depuis le début.
Il n’y a donc plus aucun doute c’est lui qui tire les ficelles de cette satanée histoire.

Compte tenu de la charge importante de travail qui est la sienne à la Mairie d’Arcachon mais aussi à la COBAS, il pourrait avoir autre chose à faire que de s’amuser à ce genre de petit complot mais non, j’avais fait « un affront au Maire d’Arcachon et je devais en payer les conséquences » !

Alors aujourd’hui, comme une dernière tentative mais aussi pour en avoir le coeur net j’ai tenté une action qui ne me ressemble pas.
J’ai décidé d’utiliser le même espace que ma voisine mais cette fois ci en partant de l’autre côté du trottoir, comme l’autorise l’arrêté municipal.
Ce qui a eu pour effet de bloquer totalement le passage.
Bien sûr, pour que les gens comprennent ma démarche j’ai mis un panneau explicatif avec une copie de la mise en demeure adressée au Maire, ainsi que le numéro de téléphone de la Police Municipale et de la Mairie.
Le but de cette manip était bien entendu de faire réagir la police et de voir si effectivement il y avait « deux poids deux mesures ».
Au bout de deux heures, trois agents sont venus. Et là… il n’y avait plus de doute possible…
photo.jpg

Ma voisine a sorti une autorisation qu’elle a qualifié « d’exceptionnelle » que la Mairie lui a délivré la semaine dernière, validée par la sous-préfecture. Cette autorisation l’autorise à utiliser la totalité de son espace actuel ! et plus encore puisqu’elle est désormais autorisée à utiliser 1m80 de largeur de trottoir…
C’est en totale contradiction avec l’arrêté Municipal que j’ai eu en ma possession fin avril.
Pourtant, il est joint à son autorisation un nouvel arrêté Municipal tamponné par la sous-prefecture au 15 avril 2010 qui modifie le précédent : laisser un passage de 1,40 m sur le trottoir pour les personnes à mobilité réduite au lieu des 1m20.
Il semblerait donc que suite à mes demandes répétées, le Maire d’ Arcachon soit intervenu pour effectuer des modifications qui en réalité ne font qu’ agraver ma situation.
Les policiers municipaux m’ordonnent donc avec beaucoup de fermeté de rétablir le passage puisque moi par contre je ne dispose pas d’autorisation !
Je suis sommé de tout enlever sous peine de sanctions.

Voilà, à ce stade, le jeux est très clairement dévoilé.

Ils sont nombreux les élus du Bassin (et pas seulement ) à souhaiter mon départ. Un photographe qui s’intéresse aux problèmes d’environnement du Bassin, qui en parle sur son blog très visité mais aussi sur d’autres médias tels que facebook, et qui a pignon sur rue dans l’avenue la plus passante d’Arcachon, cela peut -être dangereux sur le plan politique. Voici donc une bonne opportunité de l’affaiblir, de lui casser le moral. Mais surtout, voilà aussi une bonne occasion d’envoyer un message fort aux commerçants de la ville, leur montrer qui est le chef ici ! qui décide et quand il décide ce n’est pas discutable ! sinon… « vous en paierez les conséquences dans l’avenir… »

Sur le retour tout à l’heure j’ai croisé un ami au Port de la Teste. On en a parlé. Lui il a beaucoup d’expérience et il a tout compris.
il m’a dit : « Steph, c’est sûrement le signe que tu dois partir tenter une nouvelle aventure ailleurs, alors fais-le ! tu te rendras compte plus tard qu’ils t’ont rendu un grand service.  »

Alors oui je vais à coup sûr quitter cette boutique dans les mois qui viennent, ce qui va m’obliger à chercher « ailleurs ».
Parce-que je suis fatigué et que je n’ai plus envie.
Cette galerie c’était le lieu idéal pour être en contact avec vous, vous parler de mes photos, de ma technique, bref vous raconter les histoires qui vont avec mes prises de vues. A chaque nouvelle collection j’avais hâte de voir vos réactions. Et j’ai sympathisé avec beaucoup d’entre vous dans cet espace de convivialité.
Mais dans ces conditions ce n’est plus possible d’y travailler sereinement.
J’étais très motivé par la nouvelle conception de mon ami architecte Jean-Jacques Marvielle, mais vraiment, là, compte tenu de l’impasse dans laquelle je me retrouve, je sens qu’il faut prendre une décision avant que la situation ne devienne préoccupante sur le plan financier.
Croyez bien que je le regrette.

Ce sera donc certainement malheureusement la dernière saison d’été.

Ce qui m’a cruellement manqué pour trouver une issue favorable à cette crise c’est du soutien. Du monde derrière moi afin de montrer à mes adversaires que je n’étais pas seul. Cela aurait pu changer la donne.
Mais seul je suis donc en position de faiblesse j’ai été depuis le début.

Ils ont peut-être gagné.
Mais… ce n’est pas encore la fin de l’histoire…

54 thoughts on “Disparition annoncée de ma Galerie

  1. Bonjour Monsieur Scotto,
    Je recherchais des photos aériennes du bassin et bien sûr et mon premier réflexe a été de rechercher vos photos sur le net. Bien sûr, j’ai lu votre histoire plutôt vos « malheurs » avec ceux qui dirigent la ville et autres institutions que l’ on attend comme démocratiques…et légalistes!!! Je partage entièrement votre analyse ayant à subir les mêmes « affres  » pour une affaire d’autorisation de travaux accordés au « débotté  » alors que le service de l’urbanisme n’ y était pas très favorable au seul motif que la loi n’était pas respectée mais aussi contraire à la Charte architecturale et ce depuis des lustres!!!Je croyais moi aussi à une simple bévue mais avec le temps et les réponses qui m’ont été transmises, je suis sûr que cela ressort d’un « système » amical pour ne pas en rajouter mais très organisé…Vos avatars avec la police municipale sont à l’identique mais ils sont aux ordres comme beaucoup d’autres, alors.
    Une pétition ne servirait pas à grand chose sinon de donner un coup de haut parleur mais comme beaucoup de personnes dans cette ville sont « sourds » également par peur, par entregent …convenu et/ou obligatoire, autrement…vous le dîtes et l’expliquez bien par expérience vécue.
    Le contrôle de légalité par l’Autorité de tutelle..Je doute, le microcosme local d’une petite ville ne le permet point.
    Par contre le « canard déchaîné » fait bouger et fait sortir des limites territoriales certaines pratiques pour rester encore une fois correct. Pour ceux qui ont de l’ambition, c’est plutôt gênant.
    Pas facile mais je comprends votre amertume et vos souffrances pour avoir dénoncé ce qu’il vous semblez de bon droit…Il est grand temps qu’une tempête souffle sur cette ville pour remettre les choses à l’endroit, sans copinage…mais cette ville est une maison de retraite en plein air… qui élit son directeur donc plus affective que rationnelle.
    Je passerai vous dire bonjour cet été et je vous conterai mon expérience. Nous nous sommes rencontrés dernièrement dans un mariage dans les Landes avec des amis établis au Sénégal…nous aurions dû échanger un peu plus, je le regrette.
    Amicalement et courage à vous.

  2. Stephane,
    je viens regulierement sur le bassin depuis dix ans , j’apprecie vos photos et votre engagement pour le Bassin .
    Vos démélés avec les « tenanciers » locaux , c’est encore une affaire de plus comme disent mes amis installés ici , la soupe et bonne et le quintal de finesse est le chef du groupe de l’ombre , enfin je ne pense pas qu’il passe inaperçu pour tout le monde …
    Mais vous savez , ces pratiques qui sont courantes vont cesser ..si le pari est de hisser le petit à la députation c’est rapé comme le gouda !
    Ses amis de droite seront trop contents de le voir s’entraver dans son pantalon trop large ..Mais apres 2 toles contre MHDE et DELUGA , on pourra reconcilier les amoureux du ballon , en chantant en 2012 aux tchanquetas … et 1 et 2 et 3-0 !
    Courage stéphane et faites fonctionner les reseaux sociaux …a donf
    Achille , Paris

  3. Je serai à Arcachon ce samedi 10 et je passerai … nous ne nous connaissons pas, je suis tombé par hasard sur ta publication et je suis horrifié de voir qu’à notre époque on puisse lire, voir et entendre des choses comme ça…

    Du coup j’ai publié sur ma page Facebook le lien de ton blog …
    Alors je sais que je suis une toute petite goutte d’eau mais tu as mon soutien et que d’autres petits viendront se greffer pour éviter qu’on te chasse de ta galerie…

    Du courage, du courage , du courage …il faut se battre!!!

  4. Ne baisse pas les bras, Stéphane, et continue ton travail aussi résolument que tu l’as commencé! L’idée d’une pétition n’est pas forcément nulle et si tu veux je veux bien t’aider.
    Ni-night!

  5. Allez Stéphane, on est avec toi! c’est un peu bête de laisser tomber ta galerie mais te connaissant, tu dois avoir d’autres projets en tête.. on ira te voir dans ta nouvelle galerie aux US!

  6. Bonsoir Stéphane,
    Admirateur de votre travail, possesseur de vos deux livres et de plusieurs de vos tirages, je suis à la fois ahuri et horrifié par ce qui vous arrive. Vous faites certainement plus pour la renommée du bassin que n’en a fait la mairie depuis des lustres !
    J’espère de tout cœur que la situation va s’arranger et que votre décision de vendre la galerie n’est pas encore irrévocable, car je suis sûr que cela attristerait beaucoup de monde, moi le premier.
    Si vous avez besoin d’aide pour « faire du bruit » autour de cette affaire et que je peux vous y aider, ce sera avec plaisir.
    Je passerais de toute façon vous voir au mois d’août pour vous apporter tout mon soutien.
    A très bientôt donc et bon courage,
    Thierry

  7. C’est plus une question de mentalité mafieuse maladroitement copiée mais reconnue comme efficace (le vrai crime organisé a toujours pignon sur rue et contribue même à la marche de nos sociétés, certes de façon glauque, dispensable et relative aux faiblesses et lâchetés du système), qui passe par des moyens de coercitions tout à fait mesquins, même si les conséquences sont parfois tout aussi profitables !!

    Exemple local emblématique et bien dans les thèmes des caïds du new-jersey, l’immobilier : quand je fais visiter les prés salés jouxtant le lotissement de Château Madère, je ne dis rien et pourtant à chaque fois ca tombe, même venant des plus jeunes et moins écolos (bon, de peu) de mes stagiaires : « mais, c’est pas une construction illégale tout ca ? On est dans la bande des 100 mètres de la loi littorale là ? »
    Et moi de répondre « ben oui coco(tte), une vaillante asso locale a perdu son procès contres les promoteurs qui ont fait ca ! Bienvenue sur le Bassin ! Bon si y’a Xinthia dans le coin ca fera moins les malins, comme quoi il n’y a de justice que naturelle… »

    Alors sur cette histoire de boutiques et de trottoirs on a là aussi une version édulcorée et lamentable du bon vieux système des protections obligées, là pas de racket ou de battes de base ball mais un principe basique du même métal, effectivement de mentalité féodale comme dit par Patrice : soit tu lèche et adhère à la ligne du parti et tu bénéficie de passes-droits hors la république (à quand un Monaco bassineyre ? Après tout les people adorent cette principauté fondée par un moine assassin mégalomane en plein territoire français!), soit on te mets des bâtons dans les roues et on joue d’appuis très hauts placés pour déclencher les veuleries habituelles, de l’intimidation verbale au contrôle fiscal (qui a dit que les services publics étaient indépendants ? Pas à la télé en tout cas, mais nous en reparlerons……………………………).

    C’est médiocre et tout petit, ca s’arrête là, mais au bout d’un moment il va bien falloir que les lois déjà existantes soient appliquées par un état corrompu plus occupé à en inventer de nouvelles tout aussi délaissées après 3 jours.

    Moi je m’assoie, je compte les points pendant que le vent tourne, jette un peu d’essence par ci ou par là…à un moment le vent s’inversera, et ma clope arrivera au mégot….

  8. Nous nous connaissons pas mais tu as tout mon soutien pour cette triste histoire. Le mieux au regard de cette histoire de fou est de partir. Mais surtout, si tu peux, essais d’aller jusqu’au bout de la procédure judiciaire. Les injustices doivent être réparées et les lois respectés par tout le monde et notamment par les élus.
    Et puis surtout ouvres une boutique ailleurs pour faire connaître ton art.
    Courage .

  9. Stéphane,

    ton blog m’a bouleversé. Les gens qui ont répondu à ce dernier te soutiennent, d’une manière ou d’une autre. Je sais que comme tu l’a dit tu es épuisé mais ne laisse pas tomber tes bras. Si tu le fais tu laissera tomber tes fans, et ce Bassin que tu aimes tant. Si tu le fais l’homme de l’ombre et ses acolytes auront gagné….Je ne suis pas croyant mais il y a une phrase espagnole qui dit que : Dieu te met la tête sous l’eau mais ne te noies pas et aussi que les murs qu’il met devant nous nous pouvons les franchir. Alors courage!!!
    Tiens leur tête, prépare pétitions et revues de presse, remue la M…qu’ils ont déposé et sert-en de fumier afin de croître bien au dessus d’eux.

  10. Stéphane,
    A priori la loi n’est pas la même pour tout le monde ; c’est ce que l’on appelle un passe droit.. Le bon vouloir du pouvoir, toujours à son avantage, sans prendre garde à l’équilibre et au bien de tous, nous, citoyens de cette ville. La mairie, puisque nous parlons bien d’eux, préfère certainement un étalage de vêtements plutôt qu’une galerie de photos montrant les beautés de notre Bassin.. Il y à une règle pour augmenter sa surface de vente devant sa boutique, elle doit être la même pour tout le monde afin de pouvoir faire son travail correctement.. comment autoriser une exception à titre définif alors que la démarche que vous menez depuis des mois reste sans réponse.. genez vous à ce point la mairie et ses hommes !??
    Dans cette mairie, même l’urbanisme, soit disant défenseur du patrimoine, à accepté la destruction d’une magnifique maison appelée « les ruines » ; une vue dominante, une architecture unique.. ci dessous deux liens
    http://www.sauvegarde-arcachon.org/ensem-ruines.htm
    http://leonc.free.fr/2bgal/serie.php?id_album=31
    Des exemples , il y en a certainement beaucoup, mais pour une fois nous avons un historique, des faits, des noms(quoique)) et surtout une succession d’actes prémédités de la part de quelques fonctionnaires qui se croient au dessus de tout.. et évidement de nous pauvres citoyens.. mais aussi électeurs
    Tenez nous au courant de l’évolution
    Courage à vous Stéphane, ne pas baisser les bras et continuez votre action!

  11. Je suis une simple « fan » de votre art.
    Vos photos me donnent de l’émotion, votre regard du bassin me transporte…… bref, les belles choses de la vie….. mais je suis écoeurée, scandalisée de ce que vous vivez et subissez depuis des années….. Empêcher un artiste d’exprimer son art, de le faire partager…. au bénéfice de vente de fripes…… C’est honteux… c’est le nivellement par le bas dans ce pays !!!! mais où allons nous??????
    Vous êtes pourtant un des meilleurs ambassadeurs du bassin d’Arcachon….. vous savez montrer la beauté de cet endroit par vos clichés…. vous faites rêver…… C’est si important !!!
    Dites vous que ces politiques sont sur des sièges éjectables alors…… tandis que l’émotion que vous avez su donner, reste à vie dans le coeur de ceux qui sont sensibles à votre art…. Mais protégez vous quand même…. ils ont la dent dure tant qu’ils ont le pouvoir…. Bon courage et j’espère que votre galerie survivra……

  12. Bonjour Stephane,

    Qu’il est triste de voir le talent devoir se cacher ou se mettre à genoux devant la techocratie. Je salue le travail d’un grand photgraphe que le bassin a accepté comme temoin de son histoire.
    Juste un tip, enregistre systematiquement toutes les conversations qur tu peux avoir, cela sert toujours.

    Marc

  13. Je veux croire que le monde des Bisounours existent vraiment et que les méchants ne sont que dans les séries américaines. Nous reconnaissons tous ton talent et ton engagement. Nous mobiliserons le plus de monde possible pour te soutenir. Tu n’es plus seul, c’est déjà un combat de gagner…. et le reste finira tjrs pas sortir de l’ombre.
    Stéphanie

  14. Salut Stéph’

    Je redis ici ce que je t’ai envoyé par courriel…
    J’ai tout lu, et je suis effectivement E.F.F.A.R.É. de tout ce que tu relates !!!..
    C’est proprement H.A.L.L.U.C.I.N.A.N.T. !!!..
    On a véritablement affaire à une Mafia, je ne vois pas d’autres mots !!!..
    C’est bien le problème de tout ces politiques, quelqu’en soit le bord d’ailleurs, au bout d’un certain temps, à force d’être réélus, ils se sentent pousser une couronne, et se prennent pour des potentats de droit divin, auquel nul n’a le droit de répondre ou de contester la sainte parole !..

    Ce qu’ils veulent, ils doivent l’avoir, sinon, comme tu as pu t’en apercevoir, c’est crime de lèse-majesté, et pour cela, le gueux qui a osé élever la voix doit être puni !.. La vengeance étant un plat qui se mange froid, le moment vient toujours où l’on cherchera à faire mordre la poussière à l’odieuse bête incapable d’embrasser la main qui, dans sa grande bienveillance, l’autorise à vivre sur SON territoire !!!..
    Et après ça, on s’étonne que le Peuple se détourne des politiques !?!..
    Mais on rêve, tout ce cirque c’est de la poudre aux yeux, et chacun cherche à se goberger sur le dos d’autrui, ou à obtenir un petit pouvoir !..

    Pour ta part, mon pauvre, tout ce que tu auras gagné, c’est presque l’équivalent d’une lettre de cachet !!!..
    Et que crois-tu qu’il adviendra ?!?.. Le bon peuple d’Arcachon, confiant en son si bon Maire, continuera à dormir sur ses 2 oreilles, sans s’inquiéter de ce qui se manigance au sein de la Mairie !.. Ne vous inquiétez pas, bons citoyens, le Maire veille sur ses… euh pardon, sur vos intérêts… AYEZ CONFIANCE, et surtout continuez à voter les yeux fermés, aveugles que vous êtes !!!.. Vous êtes comme ces niçois qui, alors qu’ils savaient que leur MÉDECIN de Maire leur tondait la laine sur le dos, le réclamaient à corps et à cris et hurlaient au scandale qu’on ose le poursuivre pour détournements de fonds, abus de biens sociaux, et j’en passe !!!.. ON RÊVE TOUT DEBOUT je t’assure !!!..

    Mais au demeurant, tout ceci est bien dans l’air du temps !..
    Je ne sais pas si tu as suivi ce que je t’ai envoyé concernant le navigateur, explorateur, écrivain-aventurier Patrice FRANCESCHI, Capitaine du Trois-mâts goélette La Boudeuse ?..
    Il s’est vu confié une lettre-mission de BORLOO (avec promesse de 500 000 € de subventions) pour mener des expéditions à travers le monde, comme au temps de BOUGAINVILLE, pendant au moins 3 ans et ce, dans le cadre de son Grenelle de l’Environnement… qui n’est qu’une vaste fumisterie !!!..

    Problème : l’expédition partie en novembre 2009, a dû s’arrêter début juin, faute de moyens… le navire étant endetté à hauteur de 400 000 € !.. Eh oui, et pourquoi ?.. Un défaut du côté des soutiens privés de la mission ?..
    Que nenni, ils ont tous répondu présent à hauteur de leur engagement !..
    Alors d’où vient le coup de grâce ?..
    Ben du Ministre BORLOO !.. Oui, celui-là même qui s’est fait remonter les bretelles il y a pas 10 jours par SARKO, pour avoir 2 fois plus de collaborateurs qu’il ne l’avait permis !!!..

    Eh oui, figure-toi que… LA CRISE étant passée par là, le Sieur Ministre a unilatéralement décidé de retirer toutes ses billes du projet qu’il avait initié… et de laisser le Capitaine se débrouiller pour apurer les dettes du navire !..
    Elle est par choucarde celle-là !?!.. Et comme le Capitaine est un homme d’honneur, contrairement à la poivrasse qui occupe le ministère, eh bien il s’est résolu à mettre en vente son navire, la fidèle Boudeuse avec laquelle il navigue depuis des années, pour payer les créanciers… tout ça parce qu’il a fait confiance à la parole d’un haut représentant de l’État, et pas n’importe lequel, le # 2 du gouvernement !!!..
    T’as pas l’impression de rêver là aussi !?!..

    Nous avons donc lancé une pétition à signer en ligne sur SAUVONSLABOUDEUSE.FR afin de mobiliser un maximum de gens autour du Capitaine et pour lui permettre au moins de sauver son navire, si ce n’est la mission !..
    Nous sommes même parvenus au bout d’un mois à le convaincre d’accepter les dons de particuliers, ce qu’il refusait catégoriquement au début, pour montrer à celui qui aBOORLO, que s’il a décidé de laisser tomber un homme tel que Patrice FRANCESCHI, nous sommes des centaines, et sans doute des milliers, à être derrière lui et à le soutenir !!!..

    Je ne sais pas si tu as signé la pétition, ou si tu le feras, mais cette histoire, bien que différente, est aussi à l’image de la tienne !!!..
    Tout à l’heure, Patrice va faire une déclaration de presse qui devrait mettre en lumière certains points qui ont été omis par le Ministre… j’ai hâte qu’il lui fasse bouffer… ses bouteilles !!!..

    Une dernière pour la route…
    Je suis rentré tout à l’heure, de 2 jours sur l’île aux Oiseaux, dans la cabane de mes amis ostréiculteurs.
    Figure toi qu’ils sont en conflit avec… le Maire d’Andernos !!!..
    Autre Roitelet du Bassin qui mériterait d’être enfoui avec toutes les autres pourritures dans son genre, tout au fond du C.E.T. d’Audenge !!!..
    Je te passe les détails, mais sur ANDERNOS aussi il y a une Mafia !!!..

    Quoi qu’il en soit, garde courage !..
    Je te citerai Mon Capitaine : « Durer, c’est effacer de son dictionnaire intérieur les mots abandon et découragement. »
    N’abandonne ni ne te décourage, prend du recul, du repos, et vois s’il n’y a pas une autre solution envisageable !!!..

    @ + ‘Trice

  15. Bonjour Stéphane
    Il est vrai que l’on ne sait jamais rencontré, mais à la lecture de vos explications, il faudrait que l’on se rencontre mais surtout il faut que je réagisse.
    Je trouve scandaleux que ces personnages réagissent de cette façon, mais juste un point d’optimisme  » la différence entre les actions d’un artiste et ceux d’un politique, c’est que l’artiste et son art reste, les politiques ne font qu’un petit tour ». Pour vous remonter le moral encore un peu plus, dites vous qu’ils sont jaloux, car vous êtes VRAIMENT dans le cœur des Arcachonnais et eux doivent faire des coups bas à chaque élections pour rester un peu plus longtemps;
    Vous faites parti des gens grands par le talent, tout le monde ne peut pas en dire autant. A très bientôt.
    Amicalement
    Richard

  16. Ce que nous lisons ici fait malheureusement partie des insupportables bassesses du clientélisme politique. Les rapports humains sont désastreux quand les conflits d’intérêt des gens, petits, bas et avides de pouvoir se font jour.

    J’ai connu Stéphane par ses superbes images, puis j’ai poussé plus loin la porte pour découvrir un « étranger » du Bassin qui s’est grandement investi pour préserver la beauté des lieux tout en témoignant, avec engagement, de leur fragilité, et mettant en avant toutes les erreurs commises par les acteurs locaux, de gauche comme de droite, politiques ou citoyens, locaux ou touristes.

    C’est malheureusement cet engagement sincère, ce refus de brosser dans le sens du poil, qui se paye aujourd’hui, quel gâchis !

  17. Merci Sandro.
    Tu sais maintenant pourquoi je faisais un peu la gueule quand je suis venu au salon de la BD. J’étais déjà dans cette tourmente. J’y suis depuis plus d’un an.
    Comme tu dis, à la fin les méchants meurent toujours.

    Le crime ne paie pas.

  18. Adiou Stephane !
    Je suis bien triste de ce qui t’arrive.
    Je savais qu’il y avait des rumeurs de ce genres d’agissements sur le Bassin mais je ne pensais pas que c’était à ce point… C’est digne de Dallas, ton univers impitoyable…

    Au fait, comment se termine Dallas? Comment finit JR déjà? Les méchants gagnent toujours… pendant un temps… Certes ça peut prendre un certains temps, je te l’accorde. Mais un jour ou l’autre la roue tourne et là ils tomberont le nez dans la mouise qu’ils auront semé partout…

    Force et courage l’ami !

    S.

  19. Bonjour Steph ,
    Un seul mot scandalisée par ce que j’ai lu , c’est pas possible que l’on puisse faire autant de mechancetée gratuite a ton égard , qui vas ce battre autant que toi tu la fait durant toute ces année pour la survit du bassin , personne , ils sont bien trop occupper a nous construire des immeubles horrible , qui détruis la nature . Il faut faire une pétition pour que tu puisse garder ta boutique et continuer a nous faire rever comme tu le fais , en tout cas je te souhaite tous pleins de courage .

  20. Bonsoir Stéphane

    A mon tour d’être secouée et étonnée par ce que je viens de lire. Tout ceci me paraît d’une incohérence totale face à l’artiste que tu es. Comment peut on vouloir partir après tous les efforts que tu viens de réaliser dans la rénovation de ta boutique. Avant même de te connaître en tant que photographe c’est le côté humain que j’ai apprécié chez toi. Ton énergie transpire sur ton travail d’artiste. Cette énergie doit continuer à t’animer et à plusieurs on peut sûrement faire débloquer les choses ….
    Ton message revêt beaucoup d’amertume un départ doit se faire dans la paix alors si tu décides de partir, je pense que tu dois tout tenter avant de faire profil bas. Je veux bien signer une pétition et m’allier à tous les autres pour te donner le soutien dont tu as tant besoin.
    Avec toute mon amitié
    Sophie

  21. J’ai lu avec beaucoup d’intérêt vos « aventures » avec les politicards d’Arcachon sur votre blog………….Permettez moi de partager votre douleur car malheureusement je vois que rien n’a changé sur le bassin depuis le temps de mes grands parents………..Un paradis malheureusement peuplé d’humains sans foi et et où règne la loi du plus fort! Courage de toute façon vous sortirez grandi de cette épreuve : celle de ne pas appartenir à cette race de sous hommes que sont les politchiens!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  22. Cher Stéphane,
    je suis passé samedi après-midi à ta galerie et t’ai loupé de quelques minutes selon ta nouvelle collaboratrice.
    Bravo pour l’aménagement, astucieux, convivial et mettant bien en valeur ton travail dans un si petit espace.
    Tu sais combien j’apprécie et admire ton travail que je trouve remarquable. Je me suis fait un plaisir ces dernières années… de faire connaître tes photos à de nombraux amis qui ont maintenant l’ un de tes livres sur leur table ou l’une de tes grandes photos sur leur mur.

    J’aime – depuis plus de 40 ans- le bassin que tu défends pour preserver sa beauté, son attrait et sa varieté… et tu m’en as fait decouvrir de nombreux aspects. C’est un combat utile et nous avons tous besoin de gens passionés et courageux pour preserver cet endroit unique.
    Je suis navré d’ apprendre ce qui t’arrive, te nuit et te demotive.
    Ne laisse pas tomber !
    Je signerai des deux mains une pétition pour t’aider dans cette histoire ridicule et me chargerai de la faire circuler auprès des nombreuses personnes que je connais et qui savent apprécier ton travail et tes efforts pour la protection de notre environnement.
    Bien amicalement à toi

    Jean

    .

  23. Bonjour Stéphane, je suis bien triste d’avoir lu ton histoire sortie tout droit d’un livre série noire. Comment peut on agir de la sorte. Y a t’il un autre photographe capable de mettre le bassin d’arcachon en  » tenue de soirée » ? et de faire rêver les touristes ? Je suis de tout coeur avec toi et passerai à la boutique pour venir découvrir le nouvel agenda …. Bisous

  24. Bonsoir,

    Il est en effet impressionnant de voir l’énergie qu’ils déploient tous ici à dégager les personnes désirant s’installer dans la région, courage, les années passent pour tous et la roue tourne, restez pour vous et vos amis les estrangeyres, qu’ils continuent à ne penser qu’à se regarder le nombril, boire et manger leurs produits locaux, comme leurs idées, à rester « ici » c’est sûr qu’ils ne sont pas open mind.
    « On voyage pour changer, non de lieu, mais d’idées. »

  25. Stéphane ne ferme pas ta galerie !

    Tu es surement la personne qui parle le mieux d’Arcachon, et tu resteras la seule personne pour préserver ce petit coin de paradis.
    Bien entendu tu es LA personne à éliminer pour les élus d’Arcachon, tu parles trop d’écologie, tu dis à voix haute ce qu’ils ne veulent pas faire savoir:  » préserver, faire attention au bassin… » tout ça ils s’en moquent, eux ce qui les intéresse c’est toujours amasser plus d’argent, et l’écologie on en parle juste en période de campagne ou parfois dans l’année pour faire bien, faire croire à de fausses convictions. Ils sont tous pourris jusqu’aux os.

    Eux n’ont pas compris que tu étais surement ce qui est arrivé de mieux au bassin et à Arcachon !!! Dommage.
    Ils ne se rendent pas compte que le capitalisme, rogne les ailes à des personnes comme toi, des personnes qui ont encore de la chance d’exprimer leur passion auprès des touristes et les locaux, toi tu montres la beauté du site. De nos jours on cherche un retour aux sources, un retour au vrai, à retrouver des relations, à pouvoir encore s’emerveiller, à rêver… et toi tu rassembles dans tes quelques mêtres carré de galerie.

    On voulait passer quelques jours de vacances dans le nord, mais en lisant celà nous reviendrons par chez toi.

    Courage Stéphane, un ti’ bout de l’Alsace est avec toi, Arcachon est notre terre d’adoption.

  26. je viens de te lire St… Afficher davantageéphane (je viens de lire ton article), je suis scotchée !! effarée, écoeurée !! Mes racines sont d’Arcachon (je suis une Furic de par ma mère) Je vis à Lille à des kms de toi et depuis que je t’ai vu aux actualités de 13 h je n’ai jamais cessé de lire tes articles, de te suivre sur ton blog, admirer tes clichés, j’ai acheté ton magnifique book qui trone sur la table basse de mon salon ; je suis même venue découvrir ton talent, ton art dans ta galerie à Arcachon en 2008 (tu m’as gentiment dédicacé ton livre) et je t’ai fait découvrir à des amis nordistes qui apprécient..Tu as fait tout ce qui était en « ton pouvoir » Stéphane, mais j’ai envie de te dire : « pense à toi également » ! préserve toi ! Je suis attristée de ce que devient ce magnifique endroit que TU RESPECTES TANT et qui a bercé mon adolescence ..c’est toi qui as raison c’est évident et s’il faut signer une pétition je te la signerai…et pour conclure : « Ils peuvent tout te prendre Stéphane mais ils ne te voleront ni ton talent ni ton amour pour Arcachon »
    Bon courage à toi
    Chantal

  27. Courage Stéphane,
    Cette situation invraisemblable dans laquelle tu te trouves va certainement déclencher un tollé chez tous les amoureux du bassin d’Arcachon dont tu es l’un des plus ardents défenseurs … Tes photos l’ont fait connaitre et aimer au-delà de nos frontières et c’est un comble que tu penses t’expatrier à cause de ceux à qui tu as apporté tant de notoriété.
    En espérant que les autres communes du Bassin se montrent solidaires pour t’aider pendant qu’il en est encore temps, tu peux compter sur mon soutien le plus inconditionnel. Cette attitude de la mairie d’Arcachon est une honte qui, je l’espère, sera effacée très vite par un respect des lois les plus évidentes comme le respect des accès aux trottoirs pour les personnes à mobilité réduite, le respect de la législation en matière d’usage des lieux publics… la liste est longue, déplaisante s’il faut assigner Arcachon pour chaque manquement, mais ça vaut le coup si, au bout du compte ton droit est préservé.
    La loi est faite pour tout le monde et Arcachon n’est peut-être pas encore une « république bananière » !

  28. Bonjour,

    Je me permets de vous écrire, car je suis pour le moins étonné de voir que vous envisagez de baisser les bras aussi vite ! Il y a de multiples autres recours possible, et pas en saisissant une juridiction quelconque… Je parle par exemple du médiateur de la république (dont la fonction est précisément de soutenir les citoyens victimes d’abus de l’administration), ou encore du recours au député M Deluga ou à la sénatrice Mme Des Esgaulx, qui sont aisément accessibles via leurs permanences et qui peuvent intervenir de manière positive pour vous.
    De plus, je soutiens également l’idée d’une pétition, qui pourrait avoir des conséquences substantielles sur votre « affaire » : en effet, si elle obtient un certain nombre de signature, elle contraint l’assemblée délibérante (c’est à dire le conseil municipal) à inscrire ce sujet à l’ordre du jour, et là plus de « manoeuvres de l’ombre » possibles !

  29. Bonjour Franck,
    alors tout d’abord les flics ont été très clairs : je n’ai aucune autorisation et si j’en veux une je dois faire la demande au service de madame Maupilé ! tu imagines bien qu’ils vont prendre leur temps pour me la faire…
    D’autre part, cela ne résoudrai pas vraiment le problème de l’embouteillage qui est créé par cette emprise sur le trottoir qui capte tellement l’attention des passants que leur seule préoccupation à l’approche de cet endroit de la rue, n’est plus de regarder les boutiques, mais de trouver un espace pour passer. C’est ainsi que depuis un an, quand il y a beaucoup de monde, plus personne ne rentre dans ma galerie !
    C’est paradoxal, mais plus il y a de monde à Arcachon, moins je travaille !!!
    Je ne demande qu’une chose, que la règle qui des 80 cm soit respectée. Rien de plus.
    Mais comme tu l’as compris il y a réelle volonté de me nuire de la part de la Mairie. Ce n’est pas la première fois mais là ils ont mis le paquet et dévoilé très clairement leurs intentions…

  30. Bonjour Stéphane
    Une petite suggestion en voyant les photos de ta vitrine. Une petite palissade de la longueur du présentoir de ta voisine empêcherait les essayages invasifs et pourrait servir de panneau d’appel. (En recto/verso et peut-être même plus haut que le portant)

    Bon courage man
    Franck

  31. Comme quoi, l’abus d’iode rend vraiment débile.

    La morale : il ne faut pas rester auprès de ceux qui se massent dans le bassin de fumier.

    Bon courage et bonne continuation.

  32. Stéphane,

    je suis un « jeune » d’Arcachon, quelqu’un qui a toujours habité sur Arcachon et qui adore cette ville, mais de plus en plus, elle m’attriste.

    Je ne te connais qu’à travers tes photos et Facebook « si cela est connaître évidemment », mais je trouve que tes photos résument pour moi, l’image que j’ai du Bassin d’Arcachon depuis tout petit. Je suis donc aussi, comme beaucoup de personnes, attristé, déçu de ce qu’il t’arrive, même si, je dois avouer, avoir déjà entendu, vécu de telles choses sur cette même commune.

    Bref, je viens en soutien moral, puisque comme tu le dis, c’est irrévocable, mais nous sommes tous derrière toi s’il le faut. Il en est une locution latine qui sciait à merveille en cette situation « Fluctuat net mergitur » : Il est battu par les flots mais ne sombre pas.

  33. Bonjour Stéphane,
    et à tout ce qui liront ces commentaires.

    Si ta seule solution c’est de partir pour d’autres horizons alors fais le, pour toi, pour ton engagement, pour tes valeurs, pour te préserver de tous ces gens assoiffés de pouvoir et d’argent.
    Tu vas nous manquer, tes photos aussi… et surtout nous te soutiendrons jusqu’au bout…

    Une fille du pays…

  34. J’ai envoyé un commentaire mais je me suis trompée et je l’ai mis dans commentaire calendrier 2011.Merci de le lire .Je voulais juste ajouter ceci les commerçants arcachonnais qui eux aussi restent dans l’ombre sont complicent de ces élus ,en ayant ce genre d’attitude ils vivront un jour ce genre de désagrémént quand il y a injustice il faut rester « souder »Danielle

  35. Salut Stéphane,
    Attention tu part dans un combat dificile et j’en sais quelques choses.
    La politique c’est sournois.
    J’espère que tu vendra ta boutique dans de bonnes conditions si tu ne trouve pas d’issue à tes problèmes.
    Je pensais que Yves était attaché à défendre les petits commerçants du centre ville d’ARCACHON
    Malheuresement pour toi, tu aurais pu t’installer sur LA TESTE mais dommage, le président de LA COBAS qui est le maire d’ARCACHON ne souhaite pas l’implantation d’un centre LECLERC sur le parc d’activités de LA TESTE
    Courages
    Amitiés
    Didier DEMONCHY

  36. Stéphane,

    Cette situation est à la fois profondément injuste et proprement ahurissante.
    A ta place beaucoup auraient craqué depuis longtemps et c’est déjà formidable que tu aies pu résister jusque là. Mais comme tu dis, tu n’as ou n’auras plus rien à perdre. S’il te faut des signatures d’électeurs du Bassin dans une pétition, on t’y aidera et je suis persuadé que le bruit que génèrera ta démarche pourra faire évoluer les choses. Tu as à ta disposition des outils que eux ne maîtrisent pas, et qui sont pourtant largement utilisés par les gens qu’ils souhaitent courtiser et privilégier.

    Ton oeuvre et ta vision du Bassin, perdureront sur les murs des amoureux de ces lieux bien plus longtemps que les portraits de ces élus éphémères. Le Bassin n’est heureusement pas qu’Arcachon, ancien joyau devenu aujourd’hui verrue urbanisée de ce petit paradis.

  37. Je suis atterrée d’apprendre quelles sorte de problèmes vous vivez et je comprends que vous ayez envie de jeter l’éponge. Je pense comme vous qu’une pétition ne recueillerait que les signatures des fidèles et non pas les gens ordinaires qui crèvent de trouille devant les comportements mafieux de la gent politique du Bassin. Il est temps que cela cesse et que le droit soit respecté partout mais malheureusement le pouvoir en place ne montre pas l’exemple, quoique, il est souvent rattrapé et les affaires sortent au grand jour. Comptez sur mon soutien si vous pensez à une action collective.

  38. Bon courage Monsieur Scotto
    Vous êtes un des meilleurs ambassadeurs des qualités du Bassin d’Arcachon
    Quelle sombre histoire, on croirait être au coeur d’un roman noir des années 30 à Chicago ou à Moscou avec des apparatchiks sans jugeotte
    PS:
    au cas probable où vous consulteriez ce blog
    Monsieur JP Delombre
    ne voyez vous pas que vous êtes en train de scier la branche sur la quelle vous êtes assis et que vous desservez l’ami que vous croyez aider.
    On grommelle beaucoup, même en haut de vos escaliers.
    Donnez un peu d’air à l’esprit !
    Les faux pas en cette période de crise peuvent avoir des conséquences inattendues

  39. Stéphane,

    Les coms qui me précèdent ont déjà dit l’essentiel notamment Tom Perrin à la verve trés acerbe mais trés juste.
    Je suis stupéfaite qu’après tant d’efforts consentis notamment autour de la rénovation de ta galerie tu sois obligé d’en arriver à cette décision.
    Encore une fois on a la preuve (malheureusement) que notre monde tourne à l’envers pour son plus grand malheur. Le bassin est en proie au pouvoir politique et à l’argent…mais la roue tourne pour tout le monde Stéphane et un jour ces gens là devront rendre des comptes…même, si je te l’accorde, il sera surement trop tard et que le mal aura déjà été fait.
    En tout cas pour l’instant prend les décisions qui s’imposent en ton âme et conscience mais continue à nous faire voyager à travers ton travail…tu le fais si bien 😉

  40. ça craint 🙁
    c’est sordide.
    as-tu envisagé d’ouvrir ta galerie dans une autre commune du bassin ?
    en quoi pouvons-nous t’être utile (en plus de te soutenir en achetant tes travaux) ?

  41. Salut Steph,

    je lis ton blog avec « tristesse » …. je n’ai rien à dire concernant les « pratiques » des personnes mal intentionnées, car je ne connais ni les tenants, ni les aboutissants …

    Juste te dire que ton depart ferait un grand « vide » photographique sur le bassin, et j’en serai vraiment désolé. Tu as redonné une nouvelle vision de notre region aux travers de tes clichés, et ce serait une réelle « perte » si tu devais t’en aller 🙁 .

    Quoiqu’il en soit, je te souhaite le meilleur pour la suite, en esperant ( tout de même ? ) qu’une issue « favorable » sera trouvée dans les prochaines semaines ??! …

    A trés bientot !

  42. Nous allons perdre un guerrier pour la défense du Bassin d’Arcachon si ta décision est définitive …
    Tous les défenseurs d’un autre avenir pour le Bassin d’Arcachon ou pour faire prendre conscience au plus grand nombre qu’il faut défendre notre environnement, défendre l’intéret général même s’il ne sert pas certains intérets particuliers …

    Tous ces défenseurs subissent des coups et souvent durs … Ces obstacles permettent pour les plus hardis de rebondir : reculer pour mieux sauter …

    Je sais que c’est compliqué surtout pour les artistes qui essaient de vivre de leur art … mais essaie encore une fois de rester avec nous … Pour quoi pas sur le Nord Bassin …

    Courage car c’est tous ensemble, les ecocitoyens que nous pourrons faire prendre conscience que rien n’est perdu …

    Ecris au-dessus : ministre, conciliateur européen, la Halde ….

    J’appele même tes voisins et les services de la Mairie d’Arcachon à ouvrir les yeux!
    Cessons d’être égoistes, fermes sur nous-mêmes, d’aimer que ce qui nous ressemblent. Pensons à la diversité, à la biodiversité et à sauver tous ensembles ce qui reste à sauver !

    Sinon je te souhaite bonne chance pour un autre combat, ailleurs et n’oublie pas le Basin d’Arcachon qui est l’image meme de ce qui se passe au niveau de la planète : humains, environnement et économiquement … Ce n’est pas durable !

    Jean-Robert
    Ecocitoyen du Nord bassin

  43. Quel dommage de constater que l’esthétisme et la beauté n’ont plus leur place et sont relégués derrière des t-shirts somme toute banals. La mise en valeur de ce joli patrimoine ne se fera pas grâce à eux, mais par le biais de photographies faisant rêver les parisiens que nous sommes et qui nous donnent envie de nous évader dans ce joli coin de paradis.
    Des t-shirts, on a notre lot ici ! Mais des trésors d’images, c’est plus rares…
    Une belle photo est la meilleure pub qui soit pour une zone touristique.
    C’est bien connu ! mais apparemment pas de tous…
    Tant pis pour eux! Votre talent Stephane fera le bonheur d’autres municipalités qui sauront apprécier à sa juste valeur la qualité de votre travail et de vos clichés.
    J’aime beaucoup ce que vous faites et continuerai de suivre vos projets.

  44. Salut Scott et salut à tous, lecteurs de ce blog. Je suis assez sidéré par ce que tu racontes. Sidéré, non pas par les mesquineries de ce monsieur de l’ombre que je ne veux pas connaître mais plutôt par la maladresse de la réaction de la mairie. « Autorisation exceptionnelle », validation par la sous préfecture…. Est-ce qu’ils réalisent que si cela tombe sous les yeux d’une presse un peu critique, les retombées d’un incident « local » et sans conséquence régionale vont éclabousser l’UMP qui n’a guère besoin de publicité sur ses affaires clientélistes en ce moment?

    Je te suggère d’envoyer un petit mot au canard enchainé…

  45. Salut Stéphane.
    Je remarque encore une fois que les « petits » politiciens – par la taille et la tristesse de leur égo – font toujours ce qu’ils peuvent pour pourrir la vie des gens qui ont du talent! Particulièrement dans les villes de provinces comme Arcachon. J’espère que ta décision de fermer ta galerie te permettra au moins de créer quelque chose de plus grand, de positif. Quand à mister Foulon et sa clique de pauvres guignols avides, mieux vaut les laisser mariner dans leur fange; la roue tourne et même les « hommes de l’ombre » finissent par casser leur pipe!
    Courage Stéphane, n’hésite pas à franchir les porte d’une certaine enseigne de sport si tu as envie de discuter avec un certain photographe reconverti…

  46. Merci Delphine.
    Une pétition n’aurait de valeur que si elle était signé par des électeurs du Bassin, car Monseigneur Foulon et sa petite cour ne comprennent que ce langage !
    Le problème c’est que je pense que peu d’habitants du Bassin auront le courage de la signer. Alors je ne préfère pas en faire le constat.

    Ma décision est irrévocable. Je mettrais en vente la galerie à la rentrée.
    Pour la suite on verra…

    Mais comme je l’ai dis l’histoire ne s’arrêtera pas là.
    Une fois la Galerie fermée, je n’aurais plus rien à perdre…

    La presse locale est au courant de l’affaire depuis pas mal de mois mais ne semble pas s’y intéresser. Vous savez la liberté de la presse en province… c’est un sujet délicat.

  47. Bonjour Stéphane,

    Horrifiée par votre histoire. Depuis trois ans que je viens sur le bassin (et cet été encore), je passe systématiquement vous voir, échanger sur les trésors du Bassin, chercher des conseils de balades (et des endroits magnifiques et déserts, vous nous en avez fait tant découvrir !). Admirer vos clichés, qui sont juste fabuleux, bien sûr aussi.
    Pourquoi tant d’acharnement ? Un mélange de jalousie, de considérations égoïstes et de petits profits politiques… C’est petit ! Je croise les doigts pour que vous n’ayez pas à mettre à exécution votre projet inconcevable d’aller tenter l’aventure ailleurs et de laisser les manigances et la vengeance l’emporter sur votre fraîcheur, vos convictions et votre enthousiasme. Et une pétition, vous y avez pensé ? Je suis sûre que vous auriez des signatures par centaines. La mienne est déjà prête… vous pouvez aussi, si ce n’est pas déjà fait, tenter de fédérer les médias. Par les temps qui courent et l’intérêt dont bénéficie l’écologie et les initiatives qui, de près ou de loin, s’y rapportent, vous avez toutes les chances de voir l’affaire sortir. Et ça, les politiques n’ont pas intérêt à ce que ça sorte…

    A cet été, donc, qui, j’espère, ne sera pas le dernier. Bon courage !

  48. Bonjour Nicolas et merci pour ce commentaire de soutien.
    J’ai épuisé toutes les options sauf la pétition mais là je suis épuisé.
    C’est tellement d’énergie négative si tu savais !

    Quand aux textes de loi, effectivement ils existent et dans ce cas précis l’arrêté municipal est très clair : les présentoirs extérieurs ne peuvent pas excéder une largeur de 80 cm.
    Alors qu’aucun commerçant n’ai encore reçu son autorisation, mes voisins ont reçu comme par hasard la leur la semaine dernière les autorisant à utiliser 1m80 x 3m60, soit la moitié du trottoir sur toute la longueur de leur magasin ! et le plus étrange c’est que leur autorisation a été validée et tamponnée par la sous-préfecture d’Arcachon.
    Il s’agirait d’une autorisation « exceptionnelle »
    Pourtant le caractère « exceptionnel » est valable uniquement « dans le cadre de manifestations ponctuelles ». Je l’ai fait remarquer aux policiers Municipaux mais ils ont choisi de ne pas en tenir compte.
    Si la sous prefecture a validé un arrêté municipal contradictoire et donc non recevable, ceci veut dire que la sous-préfecture est elle aussi impliquée dans cette manoeuvre visant à me faire partir.
    Bien sur je peux encore attaquer au Tribunal Administratif mais cela va prendre des mois et me coûter pas mal de frais d’avocats. Et encore beaucoup d’énergie négative. Il faut déplacer un huissier, peut-être même un expert pour évaluer mon préjudice…

    Je crains bien que la France ne soit plus vraiment un Etat de droit.

  49. Bonjour à tous,

    Je suis plutôt quelqu’un de discret et de ce fait, je me manifeste que très rarement.
    Je suis passionné par votre travail ou plutôt de votre art, et passe quasiment tous les samedis devant votre galerie afin d’admirer vos photos qui pour ma part, nous comblent de plaisir.

    J’ai voulu réagir sur votre blog, en voyant cet article, je ne comprends pas autant d’abus de pouvoir sur une personne qui montre le paysage du bassin d’arcachon sur toutes ses coutures. Votre travail est reconnu de partout, a moins que vos réactions sur l’environnement du bassin,les dérangent fortement. Mais bon, vous ne montrez que la réalité.
    Maintenant, je ne suis pas calé dans les textes de loi, mais si il y a des lois ou des règles, elles ne peuvent pas être dérogées même par « l’homme de l’ombre ». La loi est et doit être la même pour tout le monde.
    L’idée de Thierry, sur une pétition, est une bonne idée afin de réunir un maximum de monde autour de vous et de montrer au pouvoir en place que vous n’êtes pas seul. Et qu’ils ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent tout çà pour vous faire « plier ». Bien dommage de céder à leur pression.
    A nos yeux, vous êtes quelqu’un de très engagé sur la vie du Bassin d’Arcachon et vous devez continuer, vous êtes le YANN ARTHUS-BERTRAND de cette région.
    Continuer à nous ouvrir les yeux tout en continuant à nos faire rêver avec vos très belles photos.

  50. Stéphane,

    nous nous connaissons depuis bientôt 30 ans, et pourtant je préfère te dire ici, plutôt qu’en privé, ce que je pense de tout ça. Parce que mon amitié passe aussi par ce témoignage public…

    Tu es un photographe hors-pair, et tu as une sensibilité humaine qui t’a fait prendre à bras le corps les combats écologique et politiques du bassin d’Arcachon, que tu aimes tant, depuis si longtemps… Tu as voulu emmener ce lieu et ceux qui l’aiment comme toi vers un avenir plus sain, plus humain… Tu as voulu y croire… Ne pas t’expatrier dans une autre région ou un autre pays, par amour pour cet endroit unique…

    Tu es d’une force admirable, et d’une ténacité qui n’appartient qu’à ceux qui peuvent faire bouger le monde, et aller de l’avant, pour le meilleur.

    Je suis tellement triste, aujourd’hui, de voir que les arrivistes, les mafieux, les trafiquants et les malhonnêtes ont même fini par avoir raison de ton énergie pourtant hors-normes…

    Si même Stéphane Scotto abandonne, alors qui aurait la force de reprendre la lutte ? Personne, sans doute…

    Mais tu as raison, préserve-toi, Stéphane, pour une fois… Tu pourras te battre ailleurs, et trouver les relais humains généreux, ailleurs, pour sûr…

    A très bientôt, pour de grands projets photographiques, sans obstacles imbéciles…

    Renaud.

  51. Tom, merci pour ton post et ton soutien.

    Thierry, d’abord je te souhaites bienvenue sur le Bassin en tant que professionnel.
    Je te remercie pour ce post courageux.
    L’avantage c’est que tu bénéficie de mon expérience avec cette histoire et que tu sais à quoi t’en tenir si tu dois travailler ou collaborer avec ces gens là. Ils sont à peu près tous pareils quelque soient les communes. Ils ne résonnent que de manière « politique », toujours dans leur intérêt.
    Mais bien sûr la pire Municipalité c’est celle d’Arcachon. Nous avons un maire qui se prends pour un futur Ministre alors qu’il n’est l’élu que d’une petite commune de 11 000 habitants… Ce genre de manoeuvre est dénuée de classe et ce genres de pratiques finissent toujours par se retourner contre ceux qui les ont orchestré. Le temps fera son oeuvre…
    Des histoires comme la mienne tu en apprendras beaucoup en discutant avec les gens.
    Bien sûr ceux qui ne font jamais rien ne sont pas confrontés à ce genre de problèmes et je les envie quelque part…

    Quand à toi, ne t’en fais pas trop. Je pense que tu n’auras pas de difficultés au Roof car Didier Demonchy est quelqu’un qui sait très bien ce que je vis actuellement pour l’avoir vécu lui-même à une échelle beaucoup plus importante. Je doute qu’il n’inflige aux autres ce qui lui a été infligé par certains élus.

    Bon courage pour ton installation. je passerais te voir quand tu seras ouvert.

    Encore merci pour ce message de soutien.
    Steph

  52. bonjour Stephane. Nous ne nous connaissons pas mais j’ai été horrifié par ton article et ai besoin de réagir .Tout d’abord je me présente: je suis photographe et je m’installe d’ici une quinzaine de jours au Roof de La Teste pour y ouvrir un magasin avec un petit studio.Je ne suis sur le bassin que depuis 2 ans.J’ai quitté mon joli Pays Basque, car l’amour m’a guidé sur la côte d’Argent. Tout d’abord je voudrais saluer ton travail qui est vraiment exceptionnel et c’est pour cette raison que tu ne peux abandonner.Sans faire du brossage de pompes, la région a besoin d’un artiste comme toi.Tu es le seul à la connaître aussi bien, à mettre autant en valeur ses lumières ses angles.Il n’y a pas une maison ou une entreprise qui ne possédent une de tes oeuvres, car à ce niveau de perfection, le mot ART prend tout son sens. Le bassin a besoin de toi pour le faire découvrir et tu ne peux céder face à un petit politicien avide de pouvoir et symbolisant à lui tout seul la connerie humaine dans sa splendeur. Il y a plus de 300 ans on coupait des têtes pour stopper ce genre de pratique. Je me dis que je vais en chier, mais c’est une autre histoire. Je suis prèt, si tu veux te battre, à faire bouger à mon petit niveau, les gens pour créer un effet boule de neige. Une bonne pétition; un mattraquage sur Facebook(je ne croyais pas à son impact et à son effet boule de neige).Si mon aide, sincère mais révoltée, peut être utile fais-le moi savoir. Sinon bon courage et ne lache rien Thierry Joly

  53. D’habitude je me lance dans des diatribes interminables, mais là je vais faire (un chti chouilla) plus court…

    Combien de fois même les plus « rebelles » m’ont dit « calme toi, flingue pas à tout va, sinon t’aura jamais de boulot », les mêmes qui critiquaient pourtant à loisir un clientélisme outrancier et dégoulinant faute d’en avoir bénéficié.

    Aujourd’hui j’ai une devise pour y répondre, bien éloignée de mon langage châtié et sophistiqué habituel : la seule chose qu’on gagne à lécher des culs, c’est de finir avec de la m*rde sur la langue. Désolé pour ceux qui sortent de table après un dessert chocolaté aux inutiles tchanquetas (quelle idée aussi…), mais c’est une métaphore à la con du meilleur cru.
    On a rien si on est estrangeyre (soit né à plus de 20 km des côtes du grand lavabo, ce qui revient à « sale immigré »!) , qu’on ne paluche pas les potentats locaux dans le sens du prépuce et qu’on a le malheur d’être écolo ou d’avoir des idées dépassant les niaiseries « écrites » (disons tartinées avec les arpions après une cuite au jaune) par le très adepte des plus ineptes lieux communs « candide » ou la néo-féministe au rabais de « Vivas »…
    Donc autant le savoir, et se délecter de vilipender sans gants ni capotes ces sous-nababs pathétiques en attendant leur déchéance pour se repaître de leurs restes. Et rester matériellement modeste, ou vivre dans un monde bien différent du leur peuplé de gens intéressants et dotés d’un minimum de densité. Sans jamais bouder son plaisir, malgré le sérieux de la cause.

    Le Bassin d’Arcachon est une exception culturelle en soi, comparable mais non similaire aux modèles azuréens ou corses, à savoir qu’ici les lois de la république sont bafouées et ringardisées, et leur inversé érigé en norme. Ces gens sont la honte de la droite qui m’est chère, dont il ne reste au niveau partisan que les plus mauvais côtés, toute autre valeur digne de ce nom battue en brèche au profit de la grosse thune virtualisée. Et le grand sachem de la tribu des crevures gouvernementales donne le la chaque jour qui passe…

    Mais le vent tourne, il fait ca tout le temps (demandez aux gars qui sont en train de patauger dans les 18h) et ramène toujours les choses à leur place, quitte à ce que soit terrassé comme les pins de Klaus ou les bicocques de Xinthia…
    Alors quoi qu’il advienne et que tu décides, sache cela et garde ce dernier point à l’esprit, et souviens toi toujours d’avoir fait « balade en altitude » ainsi que nombre de propositions publiques dans le bon sens de l’ordre des choses en compagnie de cet animal sociopathe si difficile à cerner qu’est l’autre tête du cerbère du Bassin, à savoir Bibi le salopard abreuvé de vitriol qui te flanque les côtes depuis bientôt deux ans et qui te remercie pour cette valse comme pour tout ce que tu a fait jusqu’à ce jour.

    Et dont j’espère bien qu’effectivement ce n’est pas fini, d’une façon ou d’une autre, manquerai plus que ca et que je te botte le cul !! 😉
    En espérant que tu me pardonnera de souiller ton blog de telles vulgarités ^^’

    (P*tain ce que ca fait du bien de se vider…un chargeur, de temps en temps, et c’est tellement plus drôle sur cibles mouvantes !!)

Laisser un commentaire